En Marche : une nouvelle déontologie politique

Discussions diverses et variées
milou77
Messages : 7323
Inscription : Sam 17 Juin 2006 08:32
Localisation : Le village Gaulois

Re: En Marche : une nouvelle déontologie politique

Messagepar milou77 » Mer 12 Juil 2017 13:59

Il avait pourtant été question à un moment, histoire d'embêter le gouvernement que le Sénat demande d'étendre la Loi de moralisation à tous les "grands élus" y compris aux membres du gouvernement ... Et ben non !

Il est quand même costaud le Macron ... Et ces khc ons du Sénat lui donnent encore un argument en refusant le texte de la loi de moralisation qui interdisait aux grand élus l'embauche de membres de leur famille. Il faut dire que selon l'Obs ils seraient 17% à le faire au Sénat !

Vu que le Sénat compte pour des prunes, le texte ne devrait pas changer et Macron d'avoir beau jeu de déclarer que les Sénateurs qui sont majoritairement de droite tiennent à leurs vieux privilèges alors que LREM est vraiment quelque chose de nouveau !

Après avoir traité les Bretonnes de Gad d'illétrées , puis les Chtis des Hauts de France de débiles du fait du fort taux de consommation de boissons alcoolisées, voila maintenant qu'il s'attaque à "l'argent braguette" en taclant les Africaines sur le nombre d'enfants qui expliquerait le retard au développement de l'Afrique...

Faut dire que coté progéniture, il est plutôt sec et voir des familles avec en moyenne un nombre d'enfants entre 5 et 6 par femmes , ça doit le laisser rèveur !

Je ne le comprends pas, mais c'est sur que c'est certainement un nouveau politique qui visiblement nous prouve chaque jour qu'il aime le petit peuple !

En fait, le "petit peuple" ou encore "la plèbe" n'aimant pas ou ne sachant pas lire, picole pour passer le temps et ensuite dans un état second honorent ces dames , c'est bien connu !

milou77
Messages : 7323
Inscription : Sam 17 Juin 2006 08:32
Localisation : Le village Gaulois

Re: En Marche : une nouvelle déontologie politique

Messagepar milou77 » Jeu 13 Juil 2017 13:24

Et bien , comme je peux le constater, il n'y a que les idiots qui ne changent pas d'avis et les Sénateurs sont revenus sur leur première décision et finalement ont accepté l'amendement sur les emplois de membres de la famille d'un parlementaire ou d'un sénateur ... Ils ont du réaliser qu'ils pouvaient toujours employer la fille d'un copain député qui n'a aucun lien familial et que ce dernier engagera le fils du sénateur !

Rien de neuf dans le comportement en politique que ce soit à droite comme à gauche ...

Et la ministre du travail lâche aux syndicats le maintien de l'indemnité de licenciement légale de 1/5 de mois de salaire pour chaque année d'ancienneté dans l'entreprise ... La mariée est trop belle !

En contre partie j'espère que nous n'allons pas voir nos syndicats accepter la suppression des accords de branche ( en d'autres termes les conventions collectives ).

Aujourd'hui les conventions collectives protègent mieux les licenciés qui vont ainsi se retrouver pour un cadre en métallurgie avec 4 mois de salaire pour 20 ans d'ancienneté alors que la convention collective lui octroie une indemnité de (1/5 x 7)+(3/5x13 ) soit 46/5 ou encore 9,2 mois de salaire pour retrouver un job !

Mais avec les ordonnances, ça va se faire comme une lettre à la Poste ... Les électeurs retraîtés ont voté pour un candidat qui avait clairement déclaré leur réduire les pensions , j'imagine que les députés ne sont pas très différents !

Mais la question fondamentale reste l'augmentation des postes de travail pour réduire le chômage et je ne vois pas en quoi cette mesure remplira le carnet de commande des entreprises, seul déterminant dans les décisions d'embauches ...

milou77
Messages : 7323
Inscription : Sam 17 Juin 2006 08:32
Localisation : Le village Gaulois

Re: En Marche : une nouvelle déontologie politique

Messagepar milou77 » Mer 19 Juil 2017 10:23

Les députés et Sénateurs n'auront pas mis longtemps pour réaliser que finalement les indemnités actuelles des parlementaires tant décriées lors de la campagne pour la moralisation de la vie politique n'étaient pas si mal que cela surtout celles qui sont net d'impôt pour les faux frais de la fonction ...

Après avoir touché pour leur premier mois de fonction un peu plus de 14 000 € de salaire , d'indemnité de résidence et de frais, qui voudrait que ça change ?

Les Sénateurs avaient déjà montré leur hostilité au projet , et l'enfoiré du Crédit mutuel de Bretagne recyclé comme chef de la majorité à l'Assemblée Nationale a déclaré que vouloir instaurer une obligation de "notes de frais" était quelque chose d'impossible à mettre en place ... Ben voyons !

Pourtant lorsqu'ils avaient pensé aux mesures promises, n'avaient ils pas étudié la chose ? Comment font les entreprises ayant plusieurs centaines d'employés en déplacement pour gérer les comptes "missions et réceptions" tant aimés par les contrôleurs de l'Urssaf ?

La politique comme avant !

Le Général De Villiers finalement démissionnaire ce jour pour éviter de faire des vagues, a écrit : " Méfiez-vous de la confiance aveugle . Parce que tout le monde a ses insuffisances, personne ne mérite d’être aveuglément suivi " ... Alors , les "marcheurs" restez bien dans le rang !

milou77
Messages : 7323
Inscription : Sam 17 Juin 2006 08:32
Localisation : Le village Gaulois

Re: En Marche : une nouvelle déontologie politique

Messagepar milou77 » Ven 21 Juil 2017 14:21

" C'est moi le chef " !

Effectivement il s'agit non pas d'une nouvelle façon de faire de la politique mais plutôt un retour vers les nostalgiques du pouvoir absolu même si celui çi, qui fait des discours hystériques dignes d'un Munichois, n'a pas de moustache !

Un "vrai" chef n'a pas besoin de le marteler , ses actions , son comportement et son charisme doivent suffirent ! ... Va t'il nous faire une crise, un pipi par terre et se rouler dedans comme un De Funès des grandes années ?

Voila que le porte parole barbu ( signe de la nouveauté ? ) en a rajouté une couche à propos du Général De Vlliers en le qualifiant de "poète revendicatif" et l'accusant d'avoir mis en scène sa démission ...

Tout devait visiblement rester feutré sans faire de vagues comme tout ce qu'ils vont nous faire avaler ...

Malheureusement le Général semble avoir prouvé qu'il ne se laisse pas "baiser" et qu'il ne voulait surtout pas que la mise en scène de sa démission profite à Macrone à l'issue d'une réunion comme c'était prévu aujourd'hui !

Au plus haut niveau du pays, ces comportement de cours de récré ne devrait pas exister ...

berny77
Messages : 878
Inscription : Mer 24 Fév 2016 18:13
Localisation : Bourg

Re: En Marche : une nouvelle déontologie politique

Messagepar berny77 » Sam 22 Juil 2017 17:43

Milou vous savez bien que

"n

Règle n° 1 : Le Chef a raison.
Règle n° 2 : Le Chef a toujours raison.
Règle n° 3 : Même si un subalterne a raison, les deux premières règles s'appliquent.
Règle n° 4 : Le Chef ne dort pas, il se repose.
Règle n° 5 : Le Chef ne mange pas, il se nourrit.
Règle n° 6 : Le Chef ne boit pas, il déguste.
Règle n° 7 : Le Chef n'est jamais en retard, il a été retenu ailleurs.
Règle n° 8 : Le Chef ne prend jamais de liberté avec sa secrétaire, il fait son éducation.
Règle n° 9 : Le Chef ne quitte jamais son service, il a une réunion à l'extérieur.
Règle n° 10 : Le Chef ne lit jamais son journal pendant le service, il s'informe pour protéger l'entreprise et donc les emplois de tous.
Règle n° 11 : Le Chef fait énormément de sacrifices pour ses subalternes ; ils peuvent donc bien en faire un ou deux pour le Chef en retour.
Règle n° 12 : Le Chef a le droit d'être toujours de mauvaise humeur et d'insulter les subalternes c'est dû à son stress de Chef.
Règle n° 13 : On entre dans le bureau du Chef avec ses idées personnelles, on en ressort avec les idées du Chef.
Règle n° 14 : Le Chef est toujours le chef, même en slip de bain.
Règle n° 15 : Plus on critique le Chef, moins on à de primes.
Règle n° 16 : Ne jamais oublier que le Chef est obligé de penser pour tout le monde.
Règle n° 17 : Seul le Chef a une vision globale de l'entreprise.
Règle n° 18 : Si vous avez un doute conformez vous à la règle n° 1 !

Sublimot : Il a toujours raison même quand il a tort

Posté par aliacha à 18:08 - Drôleries divertissantes - Comm

Mais je suis en partie d'accord avec vous. Je croyais que nous allions changer de mode de gouvernance
Citoyen parmi plus de sept milliard d'êtres humains.....

milou77
Messages : 7323
Inscription : Sam 17 Juin 2006 08:32
Localisation : Le village Gaulois

Re: En Marche : une nouvelle déontologie politique

Messagepar milou77 » Dim 23 Juil 2017 09:57

Les politichiens de droite comme de gauche ayant montré leurs limites, le changement annoncé du Jésuite offrait une alternative quand même plus viable que la révolution Bolchévique de la Mélèche ou l'idéalisme à la Oui-oui dde Hamon ...

Les premiers pas de ce nouveau style de gouvernement ne montrent pas de changement dans les pratiques comme l'a montré Ferrand ou encore Bayrou ce qui n'augure rien de très nouveau dans les mois qui viennent;

j'écoutais ce matin le rédacteur en chef du JDD à propos de la chute du niveau de popularité de Macron consécutive à l'accumulation de maladresses ou d'autoritarisme de celui qui n'a jamais dirigé une équipe et n'a donc jamais pu asseoir son autorité sur des faits, des actions et des succès.

Après l'augmentation de la CSG pour les retraités qui pénalise une tranche de la population qui n'est pour la plupart pas les plus aisés, voila maintenant qu'ils se décident à appliquer la mesure annoncée dès Juin 2016 mais pas mise en application de réduire les APL de 5 € par mois pour les quelques 6,5 millions de bénéficiaires afin de retrouver les quelques milliards qui manquent pour boucler le budget ...

Pourquoi s'embètent t'ils à vouloir chercher de l'argent et faire des économies ... Ils devraient demander à notre Pybou pourquoi laisser filer le déficit n'est pas un problème !

Ceci dit, déclarer comme tous les médias que 5 € par mois va plonger les étudiants et les Rsaistes dans une misère noire est à mon sens un peu exagéré ... Mais cela démontre qu'il faut toujours écraser le petit peuple pour bien gouverner !

Sur les derniers mois de l'année , cela va représenter la ridicule somme de 140 millions qu'il convient de mettre en face du coût de 250 000 ou 400 000 € par exemple de la réunion du congrès à Versailles pour la gloire de Jupiter... Les célébrations et les remoritudes suivant l'exemple de Bouboule, ça coûte des sous !


Revenir vers « Café du commerce »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité